Marie Odile RETHORE-3

Handicap et violence « Il faut briser la loi du silence »

Texte à l'Académie de Médecine - 12 février 2014

 

Professeur Marie-Odile Rethoré
Membre de l’Académie Nationale de Médecine
Directeur médical et scientifique de l’Institut Jérôme Lejeune

Lire le texte officiel

 

 Emission « Zone Interdite  » de M6 du 19 janvier 2014 à 20h50

« Enfants handicapés. Révélations sur les Centres qui les accueillent »

J’assume depuis très longtemps une consultation réservée aux personnes souffrant d’une déficience intellectuelle avec ou sans troubles du comportement et à leur famille. J’ai regardé cette émission du début à la fin.

La partie retraçant la vie de tous les jours des familles ayant un enfant souffrant d’une déficience mentale associée à de gros troubles du comportement est hurlante de vérité. On voit et on comprend les difficultés de tous les instants et la souffrance de chacun y compris de la personne handicapée.

On perçoit les conséquences de la complexité des démarches administratives et de la lenteur, pour ne pas dire de l’inertie, des pouvoirs publics. Comme cela est dit, il s’agit d’un véritable parcours du combattant !

Les difficultés rencontrées dans les centres spécialisés sont me semble t - il le reflet d’un manque de formation du personnel et la conséquence de ce qui n’a pas été fait ou dit avant l’entrée dans l’établissement.

Il est urgent :

De multiplier les « Haltes temporaires » permettant aux familles de « souffler » » et pas seulement en cas de maladie de l’un des parents mais simplement pour aller au restaurant ou en vacances et sans être obligées d’engager de nouvelles démarches administratives.

De former par des DIU les médecins chargés de consultations spécialisées dans l’accompagnement des parents et des personnes déficientes mentales tout au long de leur vie.

De former tout le personnel travaillant dans les centres spécialisés et ceci dans une perspective pluridisciplinaire.