Etude IMMUTRI 1

On sait depuis le début du XXe siècle que les troubles auto-immuns sont fréquents chez les personnes trisomiques 21 et dans leurs familles. Mais ceci n’a pas encore trouvé d’explication, malgré la localisation sur le chromosome 21 du gène AIRE responsable d’un syndrome dénommé APECED entraînant des troubles auto-immuns sévères.

Cette étude est un travail préliminaire visant à comparer les caractéristiques immunitaires de deux groupes de 36 patients trisomiques 21, l’un présentant des troubles auto-immuns avérés et l’autre aucun. Cette étude a été faite avec la collaboration du Pr Lucienne Chatenoud, responsable du service d’Immuno-biologie de l’Hôpital Necker-Enfants Malades. Elle est en cours de publication.

Lien vers fiche médicale n°2 - AR