se preparer consultation

Comment se préparer à la consultation

Assurance maladie

Les consultations sont intégralement prises en charge par la caisse d’assurance maladie pour les patients bénéficiant de l’exonération du ticket modérateur. Les familles n’ont alors aucune avance de frais à faire. Pour les autres patients, il faut apporter le justificatif de la mutuelle complémentaire.

Les patients non affiliés à une caisse d’assurance maladie française relèvent de conditions spéciales et doivent se renseigner préalablement  (faire une lien vers formulaire de contact)

Frais de transport

Les frais de transport peuvent être pris en charge par la caisse d’assurance maladie, aux conditions suivantes :

  • Seul le médecin peut décider de vous le prescrire, si l’état de santé le justifie.
  • Cette prescription doit avoir eu lieu avant la réalisation du trajet.

Le mode de transport est déterminé en fonction des capacités de votre enfant (véhicule personnel, véhicule sanitaire léger, taxi, transport en commun, etc.).

Hébergement

L’Institut Jérôme Lejeune se situe à proximité de l’hôtel YLLEN Eiffel (1 minute à pied). Il est possible de demander un lit pour bébé (le préciser à la réservation). Pour réserver, rendez-vous sur le site de l’hôtel Yllen Eiffel.

NB : les hôtels étant très demandés à Paris, nous vous conseillons de réserver dès que vous le pouvez.

Le jour de la consultation

Apportez le carnet de santé et tout document médical éventuellement en votre possession (lettre du médecin traitant par exemple). Apportez votre carte vitale à jour.

Si vous êtes déjà suivi par l’Institut, munissez-vous des informations concernant des changements de coordonnées, de médecins (généralistes, spécialistes), ou autres informations nécessaires à votre suivi

 

Autres conseils pratiques

Conformément aux règles en vigueur, nos médecins sont habilités à délivrer en consultation des ordonnances renouvelables pour une durée maximale de 12 mois, en fonction du traitement et du conditionnement des médicaments. (Code de la santé publique, article R5123-2 modifié par décret n°2004-1367 du 16/12/04, article.1JORF 18/12/04). Nous ne pouvons satisfaire des demandes de renouvellement faites en dehors des consultations (par lettre, internet ou téléphone).

Aujourd’hui en France, plus de 4 millions de personnes bénéficient de la Couverture maladie universelle (CMU). Pour les 2 millions de Français victimes des effets de seuil (ceux dont les ressources dépassent de peu le barème CMU, notamment les bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé et de l’Allocation solidarité pour les personnes âgées), il existe une aide pour financer leurs frais de santé : le chèque santé. Il s’agit d’un coup de pouce destiné à aider les plus modestes à souscrire une complémentaire santé.

Jusqu’à présent, l’effort financier qui restait encore à fournir a été parfois dissuasif. Désormais et quel que soit votre âge, le chèque santé permet l’accès à une complémentaire santé gratuite : si vous êtes titulaire de cette aide, vous n’aurez rien à ajouter.

Des parents demandent en urgence des certificats médicaux pour le renouvellement de l’exonération du ticket modérateur de l’Assurance maladie ou de prestations de la MDPH car ces avantages ont été interrompus ou sont sur le point de l’être. Certains même, en raison du délai de prise de rendez-vous, voudraient que nos médecins établissent ces certificats sans examen médical préalable du patient. Tout ceci pourrait être évité par un minimum d’organisation. En effet lorsqu’il accorde l’exonération du ticket modérateur le médecin conseil indique au-dessus de sa signature la date d’expiration ; toute notification de la MDPH comporte la date d’échéance de la mesure.

Il faut donc que les parents notent dès la réception de tels courriers sur leurs agendas électroniques ou ordinateurs ces dates d’échéance afin d’anticiper. Nous conseillons de prévoir le renouvellement de ces mesures au moins six mois plus tôt, le temps de prendre rendez-vous, que notre médecin fasse le certificat nécessaire puis que les administrations concernées traitent le dossier

La caisse d’assurance maladie a refusé de prendre en charge à 100% certaines prescriptions concernant mon enfant, pourquoi ?

Probablement parce que les prescriptions en cause n’avaient pas été prévues dans le “protocole de soins”.

Le protocole de soins est un document important établi par le médecin traitant déclaré dans lequel celui-ci précise quels sont les actes et les prestations concernant la maladie. Le médecin conseil de l’assurance maladie peut et doit refuser de prendre en charge à 100% les prescriptions qui ne figurent pas explicitement dans cette liste. Il est donc important de remplir de manière exhaustive ce document, par exemple en précisant dans la rubrique “recours à des spécialistes” : génétique pour que la consultation à l’Institut Jérôme Lejeune puisse être prise en charge à 100%, et bilan thyroïdien dans le “suivi biologique prévu”.