La Symphonie des Talents

Il y a une semaine avait lieu la Journée Mondiale de la trisomie 21. L’Institut Jérôme Lejeune a choisi cette année de mettre en avant les talents de personnes porteuses de trisomie 21, rencontrées lors de consultations à Paris.

Quatre artistes et trois sportifs se sont prêtés au jeu de la séance photo, pour vous partager avec fierté un peu de leur parcours de vie. Portraits.

David Barbazange – mosaïste

David Barbazange - mosaïste

Je veux montrer que nous sommes capables de faire de jolies choses.

David Barbazange est dessinateur, poète et mosaïste. Il a rencontré un artisan mosaïste il y a douze ans, lors d’un salon, avec ses neveux et nièces. Ils ont fait des ateliers de découverte et depuis, il crée ses œuvres dans sa chambre, à Paris. 

Il crée à partir de ses souvenirs, selon ses envies. Parfois, il colle à la réalité. Sinon, il crée comme ça lui vient. Les couleurs sont vives et les dessins pleins de mouvements : quel plaisir de le découvrir travailler !

David commande ses carreaux de mosaïque à Orléans, « parce que là-bas, c’est de grande qualité ».

Il commence par dessiner au crayon à papier sur une planche de bois. Ensuite, il casse ses carreaux en petits morceaux aléatoires, grâce à une pince à mollettes. Il utilise de la colle à bois, et, une fois que le motif est créé, il faudra laisser sécher l’œuvre pendant 24 heures. Pendant ce temps-là, David crée le joint : de l’eau, de la terre, et de la couleur en fonction des besoins ! Ce joint est étalé sur l’ensemble de la mosaïque, et laissé ¾ d’heures pour qu’il sèche. Il passe ensuite du vinaigre blanc sur l’ensemble du motif, et fini par un passage à l’eau. En une semaine environ, l’œuvre est prête !

Vous pouvez découvrir tout le travail et les actualités de David sur son blog, juste ici :  https://lessongesdedavid.over-blog.fr/

Céline Bousser – Judoka

Céline Bousser - judoka

De l'or, de l'or, de l'or !

Céline a découvert le judo grâce à sa mère, elle-même judoka.

C’est à Rueil-Malmaison qu’elle a trouvé son bonheur, dans un cours adapté, grâce à de supers coachs.

Depuis une dizaine d’années maintenant, Céline s’entraine dur. Cela lui a déjà permis de se défendre contre un malfrat : sans hésiter, elle l’a mis KO !

Mais surtout, Céline enchaine les podiums : en 2018, elle est médaillée d’or au championnat de para judo adapté d’Ile-de-France et au championnat de France. Elle réalise le même doublé en 2019. La crise du Covid a laissé un trou dans ce palmarès, mais elle revient médaillée d’or du championnat d’Ile-de-France en 2022. Sans championnat de France cette même année, elle ne se laisse pas abattre et finit à la première place en 2023 dans ces deux mêmes compétitions.

2024 s’annonce plutôt bien, puisqu’elle est déjà médaillée d’or du championnat d’Ile-de-France et médaillée d’argent au championnat inter-régional. On a hâte de connaitre les résultats du championnat de France de cette année !

Rodrigo Ribeiro Salgado – Dessinateur

Rodrigo Ribeiro Salgado - dessinateur

Au plus profond de son âme habite un artiste.

Depuis son enfance, Rodrigo aime dessiner et peindre avec des feutres. L’un de ses premiers dessins était un autoportrait costumé en Superman !

Tous les matins, il se lève très tôt et se met à dessiner. Le temps qu’il passe chez lui, c’est devant son chevalet, jusqu’à ce qu’il se couche.

Pendant un certain temps, il dessinait de très petits espaces en noir et les remplissant des couleurs qu’il combinait de manière unique. 

Un jour, des amis de la familles, qui possèdent un atelier de vitraux, ont vu ses dessins. Ils ont été émerveillés et ont voulu transformer ses créations en vitraux pour habiller les seize fenêtres d’une chapelle désacralisée, à Reims.

Pour l’instant, quatre ont déjà été installés. L’inauguration de l’œuvre complète est prévue pour le printemps 2025, accompagnée d’une exposition de ses peintures. 

Au plus profond de son âme habite un artiste, qui s’exprime à travers ses dessins.

Zuly Tchoumo N. Semadeni – Danseuse

Zuly Tchoumo - Danseuse

Si tu es malade Maman, repose-toi. Parce que moi je peux te remplacer maintenant toute entière !

Zuly a grandi entre les avions, le studio de danse de sa mère à Barcelone, et la scène. Stimulée dès sa naissance par une existence de voyages et de rencontres, elle a tôt fait montre d’une sensibilité artistique et d’un grand sens de la scène.

Dès ses 4 ans, elle était sollicitée par la ville de Barcelone pour promouvoir la cause des personnes trisomiques (campagnes publicitaires pour l’inclusion, les transports en commun),  la diversité dans la mode (mannequinat), et pour animer les conférences de la Fundacion Catalana Sindrome de Down. Depuis 2014, elle est l’objet du documentaire « Raising Zuly » de la cinéaste New Yorkaise Véronique Doumbé, qui la suit dans son quotidien.

Zuly assiste régulièrement sa maman dans ses cours de tap-dance et est très fière de participer aux activités de la Cie SmARTS à travers lesquelles elle élabore un projet professionnel concret, tant sur des scènes locales, qu’à l’international.

Elle a dansé à l’UNESCO de Paris, au festival des Arts de La Marge sur l’Ile de La Réunion, au Zénith-Omega, à la Fête de la Danse de Monaco, organisée par les Ballets de Monte Carlo, à la Saint Peter Jazz Church de New-York, en milieu hospitalier et scolaire…

Vous pouvez découvrir tout le travail et les actualités de Zuly et de sa mère sur le site : www.roxanebutterfly.com/cie-smarts

Marc Alberganti – Judoka

Marc Alberganti - Judoka

2 fois champion de France !

Marc a commencé le judo adapté il y a 15 ans, d’abord en apprenant à maitriser chute, contact, équilibre puis sont venus avec les premiers combats le contrôle de soi, l’endurance …

Même le covid n’a pu stopper les entrainements qui se sont poursuivis en zoom puis en extérieur en utilisant des élastiques pour maintenir les distances.

Marc pratique 3 fois par semaine ce sport très complet alliant capacités physiques, valeurs morales et amitié. Il ne manque un entrainement qu’en cas de force majeure !

Les championnats de France sont l’occasion de week-ends très joyeux avec leurs amis du club, animés par les 2 coachs qui les accompagnent, les entrainent et les supportent depuis les premiers pas sur le tatami. Et cela réussit à Marc, 2 fois champion de France et une fois vice-champion.

Pendant les longues attentes entre les combats il semble endormi, ailleurs, mais dès qu’il est appelé il mobilise instantanément toute son énergie et sa concentration. Il aime gagner mais n’est jamais déçu s’il perd après un beau combat. Et le soutien, le partage entre les membres de l’équipe et les coaches entretiennent des amitiés bien au-delà des tatamis.

Zoulikha Bey-Omar – Nageuse

Zoulikha Bey-Omar - Nageuse

Je nage pour me rendre fière, pour tout donner, pour aller jusqu'au bout !

Zoulikha est née avec un rêve : “devenir une star”. Elle ne savait pas que la natation deviendrait si importante pour elle, et qu’elle l’emmenerait sur les chemins de la célébrité.

Depuis son enfance, Zoulikha est attirée par l’eau : à ses deux ans, elle demande à sa mère de remplir une bassine d’eau, pour pouvoir y nager !

Un jour, en sortant d’un cours de théâtre, Zoulikha passe près de la piscine de la Butte aux Cailles. Elle insiste pour s’inscrire à des cours de natation : c’est alors que sa mère, en se renseignant, à découvert qu’une association proposait des cours adaptés.

En 2019, l’aventure sportive commence ! Zoulikha remporte sa première médaille dès sa première compétition départementale en 2021 : c’est l’Or qu’elle remporte, crawl et dos crawlé ! C’est la première d’une longue série dans cette catégorie : 2 fois l’or crawl et dos crawlé en 2021, et 4 fois en 2022 !

2023 a été une belle année : Zoulikha est sacrée championne de France en avril à Vichy, et elle reçoit un triomphé par le Préfet de Paris en novembre.

L’année 2024 ne sera à son tour pas sur le banc de touche, puisque Zoulikha est déjà double médaillée d’Or au championnat départemental, qui a eu lieu au mois de mars à Vitry-sur-Seine, et est qualifiée pour le championnat de France, qui aura lieu au mois de mai !

Bon courage Zoulikha !

Rémi Destannes – Guitariste

Rémi Destannes - Guitariste

Je suis tombé dedans quand j'étais petit !

Le premier mot que Rémi a prononcé ? Guitare.

Son père lui jouait des mélodies lorsqu’il était bébé, alors en grandissant, c’est tout naturellement qu’il s’est tourné vers cet instrument. À 5 ans, il a reçu sa première guitare !

Rémi commence son apprentissage dès l’âge de 11 ans, grâce à un ami de ses parents, avec grande application.

Depuis qu’il habite dans les Yvelines, Rémi participe avec son père à un atelier-guitare, avec des personnes de tout âge, qui se retrouvent pour le plaisir de jouer ensemble. Rémi anime souvent la messe de sa paroisse, “je suis content de jouer de la guitare avec les autres” !

Maintenant, Rémi travaille à mi-temps à la mairie de Vernouillet en tant que paysagiste : cela lui laisse du temps pour jouer de la guitare l’après-midi ! Il s’amuse alors à chercher de nouveaux accords sur internet et s’est mis au solfège, pour jouer facilement toutes ses musiques préférées.

“La guitare, c’est vraiment ma passion ! J’aime bien jouer de la guitare sur mon lit, entouré de toutes mes feuilles de chants, mes classeurs, ma tablette…”

Bon courage Zoulikha !