TriRespi

LES PROGRAMMES DE RECHERCHE DE L’INSTITUT

ICOD

Développer et mettre à disposition une nouvelle entité chimique permettant d’améliorer les performances cognitives chez les personnes avec une trisomie 21

Avancée du projet

En cours d’inclusion

En collaboration avec :

6 CENTRES PARTICIPANTS

Ce projet de recherche européen porté par la société Aelis Farma et coordonné par Rafael de La Torre (IMIM, Barcelona) vise à développer et mettre à disposition une nouvelle entité chimique permettant d’améliorer les performances cognitives chez les personnes avec une trisomie 21.

En quoi consiste ce projet de recherche ?

Le système endocannabinoïde regroupe un ensemble de récepteurs présents dans tout le corps humain. Il joue un rôle crucial dans le maintien des différents équilibres du corps. Ce système de communication physiologique est composé de récepteurs membranaires CB1 et CB2.

Les récepteurs CB1 interagissent avec des substances présentes dans l’organisme et sont situés principalement dans le cerveau.
Une hyperactivité du récepteur CB1 peut être impliquée dans les troubles du développement cognitif, en particulier dans la trisomie 21.

Cette nouvelle entité chimique semble inhiber l’hyperactivité du CB1 sans modifier la physiologie de ce récepteur et par conséquent n’induirait pas d’effets secondaires comportementaux.

Comment va se dérouler le développement de cette nouvelle molécule ?

Le projet ICOD a démarré en février 2021 et regroupe plusieurs études et plusieurs étapes de validation avant de pouvoir être évaluée chez nos patients. Comme toute nouvelle molécule il est en effet indispensable de s’assurer de la bonne tolérance et des premiers effets thérapeutiques avant administration.

Sous-réserve de ces premiers résultats le projet devrait se poursuivre par une étude clinique en 2023 dans plusieurs centres dont l’Institut Jérôme Lejeune.

Cette étude devrait concerner au total une centaine de participants T21 âgés de 18 – 35 ans dont une trentaine à l’Institut.

5 sites de recrutement devraient participer : 2 en Espagne, 2 en France et 1 en Sicile

L’étude durerait 7 mois par participant (1 mois de screening, 3 mois de traitement, 3 mois de suivi).
Elle permettra d’évaluer l’amélioration des performances cognitives, l’effet sur les fonctions adaptives et l’innocuité et la tolérance de cette nouvelle molécule après 3 mois de traitement.

anniversaire

Déroulement de l’étude